Au dessus de nos têtes, les travaux des combles c'est parti pour deux mois de poussière...