9782756025698Je suis tombée sur ce livre, chez mon libraire, attirée, soyons francs, par le bandeau rouge qui l'entourait et qui portait approximativement les mentions suivantes "prix du festival d'angouleme". J'aime la bande dessinée, je rêve de pouvoir me rendre un jour à Angoulême, je peux faire pendant des heures la queue pour une dédicace de Margaux Motin ou Pénéloppe Bagieu, mais je ne connaissais pas cet auteur, ni ce bouquin.

Au delà du bandeau, j'ai aussi aimé le dessin, assez limipide, comme je les aime, plutôt clair et simple.

Le mot "chronique" du titre me plait assez, pour tout ce qu'il suggère : des petits moments sans prétention et totalement subjectifs.

Je l'ai pris en main, première surprise, il est super épais, ce qui est assez surprenant pour un album. Je dirai dans les 300, 400 pages.

J'ai ouvert le livre et j'en ai lu les deux premières pages, la fille de l'auteur joue dans l'avion avec un homme assis sur le siège d'à côté qui porte sur son bras une série de chiffres témoins d'un passage en camp ... bienvenue à Jérusalem.

A cet instant, ma décision était prise : j'allais acheter ce livre! Oui il est lourd, oui j'ai de la marche et il serait plus simple de le commander par internet. Mais non, je ne veux pas le lacher.

Comme j'ai eu raison.

J'ai adoré, j'ai lu ce livre comme un roman (est-ce une qualité ou un défaut? je ne sais, mais c'est vraiment l'impression que cela me fait). Guy Delisle y parle de son année à Jérusalem, les bons comme les mauvais côtés, les petites choses du quotidien a la fois banales et surprnantes, il nous rapporte aussi ce qu'il a vu, ce qu'il a visité, ce qu'il a appris.

C'est vraiment comme un journal intime, avec toute la franchise que cela sous tend, mais avec en plus cette dimension "culturelle".

Avec lui, on découvre Jérusalem, on la visite mais aussi, et c'est cela qui relève du génie, on la vit un peu avec lui. Certains pourraient être géné par cette subjectivité du regard, mais moi c'est ce que j'ai aimé. Ce n'est pas un livre de science politique, le propos n'est pas de dire ce qu'il faut dire, de ne pas dire du mal/du bien de ceci est de cela. Guy Delisle nous montre ce qu'il a vu et nous fait partager ses reflexions.

Ce livre est une pépite. Il s'en dégage une poésie qui semble presque hors de propos par rapport au sujet. Et pourtant. Des hommes et des femmes vivent à Jerusalem, et voilà ce que Guy Delisle en a vu, Jérusalem, c'est beaucoup plus qu'un reportage au JT de 20H.

9782756025698_1

9782756025698_2

http://livre.fnac.com/a3717079/Guy-Delisle-Chroniques-de-Jerusalem-Fauve-d-or-d-Angouleme-prix-du-meilleur-album-2012