045

Voilà. Je l'aime. D'amour. Il est beau, noir mat, et tout tordu. Et cher.

Oui je sais, c'est un chandelier, et même que tellement que je l'aime, je n'ose pas allumer la bougie qui est dessus. il trône sur ma cheminée depuis quelques mois (oui je sais honte à moi de ne pas vous l'avoir montré plus tôt...).

En fait lui et moi c'est une longue histoire, je l'ai repéré quand il a été présenté aux galeries lafayette Haussmann au printemps. Oui mais moi j'habite Lyon... Celui qui n'était pas encore mon mari mais qui était déjà très gentil a quand même fait le détour tellement je bavais sur mes magazines. Il m'a dit qu'il nétait pas en vente, et qu'il avait l'air grand mais qu'il était petit.

Alors j'ai commencé à le chercher sur internet (en banissant les sites anglophones tellement mon niveau d'anglais est pourri). J'ai trouvé un site où il était en rupture de stock et un site où il était vendu par 6 (ce qui vu le prix de la bête était totalement exorbitant).

Ma patience a eu raison de la disponibilité du dit Distorsion Candlestick. Je l'ai eu.

Et maintenant. Je l'aime. D'amour. Il est beau, noir mat, et tout tordu.

 

Distorsion Candlestick - design Paul Loebach - Areaware